Apnée Noire, Claire Favan : un roman à vous couper le souffle


Apnée noire – Résumé

Une jeune femme est retrouvée noyée dans sa baignoire, les bras et jambes liés par une cordelette bleue.

Plusieurs détails de la scène de crime orientent immédiatement les enquêteurs vers la piste d’un tueur en série bien connu de leurs services : Vernon Chester.

Mais un léger détail perturbe cette belle mécanique : Chester a déjà été arrêté, condamné à mort et exécuté par injection létale.

Le tueur arrêté était-il réellement coupable ? Qui pourrait avoir repris le même mode opératoire au point de reproduire des détails que seule la police connaissait ? Vince Sandino va devoir le découvrir et composer avec la présence d’une enquêtrice du FBI, Megan Halliwell, qui a supervisé l’enquête Chester à l’époque.


Auteur.
Taille du livre352 pages.
Note – ★★★★☆
Apnée Noire, Claire Favan

Apnée Noire – Critique

Ah, Claire Favan, Claire Favan. J’avais découvert son premier roman, Le tueur intime, avec un plaisir non dissimulé, pressentant chez cet auteur un talent certain pour la psychologie des personnages. Apnée Noire, son troisième roman, ne m’a pas déçue et confirme tout le bien que je pense de sa plume.

Claire Favan nous livre ici une enquête bien huilée dans laquelle elle prend soin d’approfondir le profil psychologique de chaque personnage avec une finesse remarquable. Vince Sandino, l’enquêteur principal de l’affaire, se trouve dans une situation personnelle difficile. Jadis brillant et perspicace, il est pourtant au fond du gouffre suite à un drame familial dont il se sent responsable. Il s’est réfugié dans l’alcool et seul l’engagement d’un proche collègue lui permet de conserver son poste et de ne pas sombrer totalement.

Lorsqu’une jeune femme est assassinée dans sa baignoire, la police songe instantanément à un criminel : Vernon Chester, qui tuait justement des femmes en les noyant après les avoir ligotées avec une cordelette bleue. Sur la scène de crime, on retrouve un indice qui n’avait jamais été communiqué aux médias ou au grand public. Autrement dit, seule une personne ayant une connaissance intime du modus operandi de Chester aurait pu reproduire ses crimes d’une manière aussi parfaite. A moins que Chester n’ait jamais été le bon coupable ?

Ce défi semble éveiller l’intérêt de Sandino malgré son état dépressif. Mais c’est sans compter sur une invitée inattendue : Megan Halliwell, agent du FBI qui a permis l’arrestation de Chester. Femme de poigne réputée pour son sérieux, elle n’apprécie guère l’idée que l’on mette en doute les conclusions de sa première enquête et elle espère vite tirer l’affaire au clair.

L’intrigue est bien construite et Claire Favan prend le temps de s’intéresser aux déterminants psychologiques qui orientent la conduite de chaque personnage avec beaucoup de brio. C’est ce qui m’avait frappée chez elle lorsque je l’ai découverte. Les décors restent familiers pour les habitués de romans à suspense : le FBI et ses tensions avec les équipes locales, un serial killer qui se faufile comme une anguille entre les mailles du filet. Ca pourrait être banal et pourtant, l’écriture vient apporter cette vraie compréhension intime des personnages qui nous emmène à un tout autre niveau.

J’ai retenu ma respiration pendant 352 pages, une sacrée apnée… la preuve que Claire Favan sait nous proposer des intrigues qui ne s’essoufflent pas ! Je recommande !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.