Pourquoi lire des ebooks ? Les avantages et inconvénients du livre électronique


La plupart du temps, les débats sur les ebooks consistent à souligner les avantages et inconvénients de ce mode de lecture mais surtout, à le présenter comme un remplacement du livre papier. Or, l’un et l’autre ne sont pas incompatibles, beaucoup de lecteurs associent même papier et numérique… et j’en fais partie !

Je trouve que chaque mode de lecture possède ses avantages et ses inconvénients. Une fois qu’on les connaît, on peut en tirer profit pour lire sur différents supports selon les circonstances !

Lire des ebooks : un gain de place… mais pas seulement

  • Le livre électronique étant dématérialisé, c’est un gain de place non négligeable. Dans les grandes villes, à l’instar de Paris où il faut souvent débourser près de 900 euros pour 35m², tout espace supplémentaire s’apprécie à sa juste valeur. Pour ceux qui ont de l’espace, ce gain de place peut être utile lors d’un départ en vacances par exemple : emmener une liseuse reste moins lourd et moins encombrant qu’emmener une énorme pile de romans.
  • Lire des ebooks est instantané – Certain(e)s ont des envies de fraises en hiver, d’autres des envies de livres. On entend soudain parler d’un roman passionnant et on se dit « Il me faut ce livre ». Problème : il est 22h. Il n’est pas disponible immédiatement à la librairie ou à la bibliothèque du coin. Pas grave, avec les ebooks, on peut commencer sa lecture en un clic.
  • Il y a plus de choix – On le sait, le livre papier est le fruit d’une sélection draconienne de la part des éditeurs, où la plupart des manuscrits sont rejetés. Cette sélection est nécessaire mais il faut admettre qu’elle laisse sûrement sur la touche des auteurs intéressants.

    Quand on sait que J.K. Rowling a essuyé 12 refus avant de trouver un éditeur acceptant de publier Harry Potter, on ne peut s’empêcher de se dire qu’un auteur moins pugnace aurait abandonné… et qu’on serait passés à côté de cette œuvre. Les ebooks sont globalement moins coûteux à produire, le marché est donc plus vaste. C’est vrai aussi quand on lit en langue étrangère, le catalogue est plus facile d’accès.

Choisir sa liseuse : photo d'un Kindle

  • On peut redécouvrir gratuitement les classiques – De nombreux classiques de la littérature sont tombés dans le domaine public. Ce sont des livres vers lesquels on ne va pas forcément spontanément dans une librairie… mais dès lors qu’ils sont gratuits et à portée de main sous forme électronique, la démarche de lecture est plus facile.
  • On peut écrire dedans – On a parfois envie de surligner des passages marquants dans un livre. Beaucoup de lecteurs n’aiment pas écrire sur un livre papier, ayant l’impression de l’abîmer. Un ebook permet de surligner et d’ajouter des annotations sans état d’âme.
  • On peut enrichir ses connaissances en grammaire et vocabulaire – Quand il y a un mot que vous ne comprenez pas dans un livre ou que vous essayez de lire dans une langue étrangère, il est parfois fastidieux d’aller chercher un dictionnaire. Les liseuses proposent des dictionnaires intégrés où un simple clic sur le mot vous donne son sens et/ou sa traduction. Une excellente manière de progresser sans contrainte !

Le livre papier, une valeur sûre

Le livre numérique peut-il remplacer le livre papier ? Non, répondront la plupart des lecteurs, y compris les adeptes des ebooks. Il faut en effet reconnaître au livre numérique certains défauts :

  • Le livre papier est un beau support que l’on n’oublie pas si facilement. L’odeur des pages neuves, l’usure de ces livres fétiches qu’on a lus et relus, le plaisir de les prêter aux gens qu’on aime ou de les offrir en glissant un petit mot dedans… Le livre papier a un vécu, l’odeur du neuf ou de l’ancien, les pages cornées ou intactes. Cette histoire ne se retrouvera jamais dans un ebook, qui garde un côté un peu impersonnel.
Bibliothèque - Photo : Rich Grundy
Photo : Rich Grundy
  • Quand le livre électronique est apparu, on s’attendait à ce qu’il soit beaucoup moins cher que le livre papier. Pour les grands lecteurs, c’était l’espoir de pouvoir conjuguer boulimie littéraire et compte en banque à l’équilibre. Raté ! Chez la plupart des éditeurs, Les livres électroniques restent très chers et quand le support est dématérialisé, on vit moins bien ce prix élevé. Payer 15 ou 16 euros pour un fichier paraît moins légitime que payer 20 euros pour un livre papier.

En résumé, il ne s’agit pas de renoncer au livre papier ou de remplacer le livre papier… mais d’acquérir en complément un nouveau mode de lecture adapté à d’autres besoins. Pour ma part, je me sers souvent des ebooks pour découvrir des auteurs… avant d’acheter le livre au format papier si c’est un coup de cœur, pour pouvoir le conserver dans ma bibliothèque et le relire !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.