Hématome, Maud Mayeras


Hématome – Résumé

Lorsqu’Emma se réveille dans un lit d’hôpital, couverte d’hématomes, elle apprend qu’elle a été victime d’une grave agression.

Un viol qui lui laisse des cicatrices tant physiques que mentales. Le choc a été si violent que les souvenirs ne lui reviennent que par bribes. De sa vie d’avant, elle ne se souvient de rien… ou presque.

Heureusement, son compagnon, Karter, est présent à ses côtés pour l’aider à surmonter l’épreuve.

Peu à peu, Emma retrouve la mémoire de son passé et y découvre des traumatismes insoupçonnés qu’elle aurait peut-être préféré oublier…


Auteur.
Taille du livre312 pages.
Note – ★★☆☆☆
Hématome, Maud Mayeras

Hématome – Critique

Maud Mayeras m’avait séduite avec son roman Reflex, Hématome m’a laissé une impression beaucoup plus mitigée. Comme beaucoup (trop) de romans à suspense, l’auteur mise sur une intrigue particulièrement violente, à tel point qu’elle en devient dérangeante.

Non contente d’avoir une héroïne qui s’est fait violer, Maud Mayeras rajoute de l’horreur à l’horreur puisque l’agression a été réalisée avec un crochet. Au fil du livre, les atrocités se multiplient sur la même tonalité : histoires d’agression sexuelle sur fond d’inceste, violences diverses et variées, torture…

Maud Mayeras va loin, trop loin à mon goût. Le personnage principal étant amnésique, une atmosphère de confusion règne déjà tout au long de l’histoire, éclairée par quelques bribes de réminiscences. Ce flou sur le passé de la héroïne, ajouté à ses rares souvenirs très teintés de cette d’agressivité, rend l’intrigue d’ensemble assez pesante et les rebondissements parfois invraisemblables.

Il faut préciser qu’Hématome était le premier roman de Maud Mayeras, publié alors qu’elle n’avait que 24 ans. Cela explique peut-être que l’univers ne soit pas aussi abouti que dans Reflex, que j’ai trouvé plus original et mieux construit.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Hématome, Maud Mayeras

  • Nicolas

    Beaucoup d’auteurs y recourent sans doute parce que les lecteurs suivent, mais pour ma part ça ne prend pas!

    Répondre à Nicolas
  • Nicolas

    Pas du tout accroché à ce roman, que j’ai trouvé inutilement glauque, tiré par les cheveux et pas tellement bien écrit. Pas le genre de roman qui me réconcilie avec les polars français (excepté Brussolo, évidemment)!

    Répondre à Nicolas
    • Serial Lectrice

      Même chose ! C’est le parti pris du gore que je trouve un peu facile et auquel, malheureusement, beaucoup d’auteurs recourent.

      Répondre à Serial
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.