La faille, Isabelle Sorente : tomber amoureuse d’un manipulateur


La faille – Résumé

Mina Liéger est au lycée lorsqu’elle noue une amitié avec une autre adolescente, Lucie Scalbert.

Bien qu’elles vivent dans le même immeuble, un monde les sépare : Lucie est issue d’une famille riche, elle est belle et populaire au point de sembler prédestinée à connaître un destin doré…

La vie, comme cela arrive souvent, les entraîne dans deux directions différentes et lorsque Mina retrouve Lucie des années plus tard, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Lucie est tombée entre les griffes d’un manipulateur pervers qui prétend l’aimer à la folie mais qui la détruit un peu plus chaque jour. Tandis qu’elle se débat, prisonnière de cette relation toxique, Mina tente de comprendre…


Auteur.
Taille du livre520 pages.
Note – ★★★☆☆
La faille, Isabelle Sorente

La faille – Critique

La faille d’Isabelle Sorente fait partie de mes découvertes de la rentrée littéraire 2015. C’est une déconstruction méticuleuse de ces relations destructrices dans lesquelles certaines personnes se retrouvent engluées.

Une déconstruction qui exige d’abord de remonter dans le passé de Lucie Scalbert, pour comprendre ce qui, dans sa personnalité, la rend particulièrement vulnérable au mal que certains hommes pourraient vouloir lui faire. Est-ce une personnalité soumise, un besoin irrépressible d’être aimé quel qu’en soit le prix, une simple “mauvaise rencontre” ?

Au fil des pages, Isabelle Sorente se glisse dans la peau de Mina et nous raconte l’histoire de son amitié avec Lucie, de leurs vies qui prennent des chemins différents et de la Lucie qu’elle retrouve, à l’âge adulte.

Les retrouvailles comme celles-ci sont toujours un peu bizarres. On a vécu, on a changé et les personnes que nous sommes devenues n’ont parfois plus rien à voir avec celles que nous étions.

Lucie, elle, a rencontré “VDA”, un homme en apparence brillant mais qui la détruit à petit feu. Très insidieusement, d’abord. Une petite réflexion à droite à gauche, rien de bien méchant en apparence… quel couple ne s’envoie jamais de piques, à cause de la fatigue ou d’une contrariété ? Et puis, VDA est si prévenant le reste du temps, il ne peut que vouloir son bien, n’est-ce pas ? Mais peu à peu, avec une application méticuleuse, il fait perdre à Lucie toute confiance en elle…

“La faille” est un livre très dense, dont j’ai trouvé certains passages un peu longuets – d’où ma note – mais qui analyse en profondeur une relation entre un pervers narcissique et sa victime. C’est glaçant et oppressant, parfois ; touchant, souvent.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.