La Vieille Maison, Oscar Peer


La Vieille Maison – Résumé

Chasper Fluri, la quarantaine et célibataire, habite un petit village au milieu des montagnes suisses.

A la mort de son père, il se retrouve seul héritier de la maison familiale, une bâtisse vieille de plusieurs siècles… et seul héritier des dettes contractées par ses parents.

Le maire du village (qui tient également le bistrot local), Lemm, entend bien s’emparer du bien pour son propre compte.

Une convoitise qui éveille chez Chasper tout l’attachement qu’il porte à la maison de son enfance.

Il décide alors de se battre pour réunir les fonds nécessaires au remboursement de sa dette, non sans devoir affronter les réactions des habitants du village.


Auteur.
Taille du livre176 pages.
Note – ★★★★☆
La Vieille Maison, Oscar Peer

La Vieille Maison – Critique

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de découvrir la plume d’un écrivain de langue romanche ! Oscar Peer, l’auteur, nous a quittés en décembre 2013 et peu avant sa mort, le traducteur Walter Rosselli lui avait fait cadeau de cette traduction française de La Vieille Maison. J’ai gagné le livre en participant au concours organisé par le blog Bouquiner, un beau moment de lecture !

Oscar Peer maîtrise l’art de la description comme personne. Nous plongeons immédiatement dans l’ambiance d’un petit village suisse perdu au milieu des montagnes, où la majorité des habitants mènent une existence modeste. Le bistrot local, la Staila, est ce lieu qui fédère, où l’on vient puiser un peu d’amitié pour rompre sa solitude, prendre les nouvelles et le pouls du village. Dans ce cadre paisible où l’on s’éveille au son d’un cor de chevrier, Chasper Fluri va pourtant vivre un enfer.

Il vient de perdre son père, seul parent qu’il lui restait et le tenancier du bistrot convoite sa maison. Pour la sauver, Chasper va devoir rassembler plusieurs dizaines de milliers de francs, une somme colossale pour un homme qui vit chichement grâce aux rares travaux des champs qu’il trouve à faire. Commence alors une quête qui prend vite des allures de course contre la montre. Comment réunir l’argent ? Vers qui se tourner ? La famille proche, les parents éloignés ? Ceux que l’on dit riches et généreux ?

Menacé d’expulsion, Chasper déploie une énergie insoupçonnée pour multiplier les démarches dans une ambiance délétère. Lemm, qui prétend vouloir acheter la maison pour aider Chasper à solder ses dettes, ne dissimule pas son empressement à s’emparer du terrain qu’il convoite en réalité depuis longtemps. Homme influent au sein du village, il écarte peu à peu Chasper de la vie sociale locale et le quadragénaire se sent devenir persona non grata malgré lui.

L’intrigue met en lumière avec brio les ressentis de chaque personnage, depuis les charognards qui rôdent jusqu’aux bonnes volontés qui tentent d’aider Chasper. Lui-même est un héros attachant. Vieux garçon travailleur et honnête, il est la droiture incarnée, non sans une bonne dose de ténacité et de courage.

J’ai retrouvé dans ce livre une authenticité qui manquait à mes lectures récentes, trop submergées par le monde moderne. Je recommande !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “La Vieille Maison, Oscar Peer

  • Bouquiner

    Je suis ravie qu’il t’ai plu ! :) et j’ai transmis le lien de ta chronique à la présidente des éditions Plaisir de Lire ! :)

    Répondre à Bouquiner
    • Serial Lectrice

      Merci :) Je suis très contente d’avoir pu découvrir un auteur et une maison d’édition suisses ! Accessoirement, j’ai beaucoup aimé le livre lui-même (le choix du papier, etc).

      Répondre à Serial
    • Bouquiner

      Ils font un beau travail sur la qualité et c’est très agréable :)

      Répondre à Bouquiner
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.