La lecture, un loisir has been ?


Oh la vilaine, elle saute dans le plat à pieds joints en éclaboussant partout ;)

Récemment, je discutais séries télé avec une amie… et je lui ai posé l’une de mes grandes questions existentielles : mais comment font les gens pour suivre autant de séries télé, être à peu près à jour sur tous les épisodes tout en ayant une vie sociale, un job, un blog et j’en passe ? Elle m’a répondu : “Peut-être qu’ils ne lisent pas autant que toi”.

C’est vrai, beaucoup de gens lisent quelques livres par an… mais j’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de “grands lecteurs”.

Passion lecture

Je lis beaucoup, depuis toujours. Des livres, des modes d’emploi, des paquets de céréales Kellogg’s (l’arme fatale contre la règle parentale du “On ne lit pas à table”). A l’école, je lisais sous la table. Au collège, je lisais sur la table (= rebelle). Mais surtout, je lis vite. 120, 130 pages par heure… De quoi dévorer facilement un, voire deux romans en une soirée.

On ne reprochera jamais à quelqu’un de trop lire, ça donne même cette image intello-cultivée (y compris si, en réalité, tu n’as lu que des Harlequin et 50 nuances de Grey mais chuuuut !). On parle beaucoup de surconsommation sur les blogs mode et beauté, avec des challenges pour arrêter le shopping pendant un mois, épurer son dressing, etc. Mais surconsommer les livres ? Personne n’en parle !

Pourtant, on peut rencontrer les mêmes défis : se jeter sur tous les livres qui passent, pour le plaisir de la découverte… jusqu’au moment où on se pose la question de la qualité de ce qu’on lit. J’en ai pris conscience cette semaine en découvrant le roman Oscar & Lucinda de Peter Carey, un véritable coup de cœur qui m’a rappelé le plaisir qu’on peut ressentir face à une lecture qui nous marque.

Autre surprise, cette fois-ci en commençant à lire la saga du Trône de Fer (plus que 14 tomes !) : la richesse du vocabulaire. Je me doutais en regardant la série Game Of Thrones que les livres seraient captivants. Je vous en parlerai dès que j’aurai un peu avancé dans l’histoire… mais j’avoue avoir été étonnée de découvrir une écriture pointue, où vous pouvez trouver dans le même paragraphe les verbes “brocher” et “accroupir”, les mots “barbacane” et “bretèches”. J’ai l’impression que beaucoup de romans populaires misent sur une écriture simple, à la portée du plus grand nombre… au point que tomber sur une plume comme celle de George R. R. Martin devient rare.

Les auteurs modernes se sentiraient-ils obligés de s’adapter à des lecteurs qui ne consacrent plus autant de temps qu’avant aux livres ? La lecture est-elle devenue un loisir démodé ?

Thèmes : 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 commentaires sur “La lecture, un loisir has been ?

  • Maylisse

    Super article!je viens de découvrir ton blog et je suis super heureuse d’être tomber sur un blog aussi géniale! ! Je ne suis pas une grande lectrice par manque de temps,mais je voudrais tellement le replonger dans cette univers,si tu pouvais faire un article de livres à lire pour debutants (même pour enfants je suis preneuse)

    Répondre à Maylisse
    • Serial Lectrice

      Hello Maylisse, merci beaucoup ! Je ne sais pas s’il existe des livres “pour débutants” car on n’a pas tous la même notion de ce que signifie “être débutant” :) Je pense qu’il faut surtout trouver un livre sur un thème qui te plaît, te passionne… car c’est beaucoup plus facile de se plonger dans une histoire qui te touche que de choisir un livre “au hasard”.

      Répondre à Serial
  • Ludo

    Cela fait des années que l’on entends dire que les lecteurs n’existent plus, que les jeunes ne lisent plus et que les livres vont s’éteindre… C’est un faux débat, tout le monde lis encore, il suffit de voir dans un train, il n’y a pas une tête levé. Et il suffit de voir la blogo aussi. Je pense qu’il y a trois sortes de personnes : Les grands lecteurs qui aiment vraiment vraiment lire comme toi et moi, ceux qui ont essayé et qui n’aiment vraiment pas ça comme mon père, et puis il y a ceux qui n’ont jamais vraiment essayé et qui ne soupçonnent pas le moins du monde le plaisir que l’on peux ressentir comme tu le décrit dans ton article!
    Quand tu parle de style d’écriture… Je comprends ce que tu veux dire, il y a forcément une différence entre 50 nuances de Grey et Zola, mais… Faut-il encore une fois se poser la question? Les auteurs moderne se sont-ils mis à la hauteur des lecteurs d’aujourd’hui? Mais n’y a -t-il pas eu de livre plus facile en tout temps? Je pense que le principal est que l’on lisse, que ce soit n’importe quoi on s’en fout ! Et on s’en fou de ce que les gens pensent si on aime 50 nuances (ce qui est mon cas ^^). Après, on pourrait se dire, “Tu a vu le marché du livre, il se porte mal” ! Oui c’est vrai, mais le problème ne serait pas le coût que cela représente? Après tout la lecture n’est pas si accessible que cela et il y a parfois des choses plus importante à payer ! Toute passion est chère certes, mais je pense que la lecture plus qu’un autre ! Prends les ordis par exemple, ils coûtent bien plus cher que les bouquins mais de une on sais en faire plusieurs chose et de deux on est parti pour un bon moment ! (500 = 25 livres = 13 soirée pour toi !).
    Je deviens long, donc je vais m’arrêter… Je voulais juste dire qu’il ne sert à rien de se poser ces questions… Laissons les gens lire s’ils le veulent, et lire ce qu’ils veulent :)

    Répondre à Ludo
    • Serial Lectrice

      Je partage ton avis et je déteste (oui, le mot est fort) l’élitisme en littérature. Oui, c’est très bien de reconnaître la qualité littéraire d’un ouvrage, de découvrir des oeuvres ou des auteurs qui ont marqué l’histoire mais au nom de quoi devrait-on lire ça tout le temps et ne lire que ça, au détriment d’oeuvres “populaires” ?

      J’ai reçu ce genre de commentaire sur le livre “Le liseur du 6h27” dont j’ai parlé sur le blog et je trouve ça stupide de dénigrer les romans populaires. Bref, bien d’accord avec toi !

      Répondre à Serial
    • Ludo

      Il y a une chose qui m’a énervé pas possible pendant que je lisais 50 nuances de Grey… Tout le monde, de mes amis aux amis de mon père, m’a dit “Mais enfin Ludo, tu est bien trop intelligent pour lire ça !”
      Je suis heureux que l’on me trouve cultivé mais… Suis-je obligé de tout le temps lire des trucs “intelligent”? ne puis-je donc pas lire ce qui me plaît, point ? Incroyable ! Surtout venant de gens qui ne lissent jamais !

      Répondre à Ludo
    • Serial Lectrice

      Je trouve au contraire que ça fait partie de la culture de se plonger dans tout type de livre. C’est comme ça qu’on forge son esprit critique aussi.

      Répondre à Serial
  • Albert Sottiaux

    Les jeunes auteurs sont parfois extraordinairement déçu par les prix d’éditions ou de promotions (plusieurs milliers d’euros) !!!! :-(

    Répondre à Albert
    • Serial Lectrice

      Ce n’est pas le cas avec l’édition classique mais les places sont chères ! C’est pour ça que l’idée de faire sa promo soi-même est intéressante… mais ça suppose être prêt à consacrer du temps à cet aspect qui n’est pas toujours celui qu’on préfère et avoir une certaine maîtrise des réseaux sociaux !

      Répondre à Serial
  • Albert Sottiaux

    Je trouve que la lecture est saine. Je suis moi-même auteur. Mais le plus difficile est de se faire connaître. Les auteurs Belges sont un peu les enfants pauvres dans le monde de l’édition :-(

    Répondre à Albert
    • Serial Lectrice

      J’ai la même impression du côté des Suisses, le prix du livre là-bas est particulièrement élevé ce qui ne facilite pas la diffusion ! Mais je crois que quel que soit le pays, il n’est jamais facile de se lancer en tant que jeune auteur car les lecteurs se reposent souvent sur ce qu’ils connaissent déjà ! Certains y arrivent mais ils s’impliquent beaucoup dans leur promo, sur les réseaux sociaux notamment (je pense par exemple au jeune auteur Guillaume Duhan).

      Répondre à Serial
  • Metzaya

    C’est marrant, il y a quelques heures de ça je pensais à écrire un article sur le même thème.
    Tu vois c’est vraiment l’impression que j’ai, quand je lis un livre au milieu de mes trois coloc’ qui jouent à la console, j’ai l’impression d’être une mamie.. C’est même pire que démoder dans mon entourage c’est comme si c’était honteux d’acheter des livres plutôt que de jouer à Candy Crush ^^’ Tu as lu le livre de Beigbeder “Premier bilan après l’apocalypse” ? C’est un peu l’idée justement :)

    Répondre à Metzaya
    • Serial Lectrice

      Non, je ne l’ai pas lu mais j’ai vu passer une partie de sa liste de “livres à sauver” dans des articles :) Si tu écris ton article, j’irai sûrement le lire !

      Répondre à Serial
  • LittleDaisy

    Voilà un article qui pose une question sur un problème de fond. Les études montrent bien que les “grands lecteurs” ne sont plus les même, le nombre de livres lus par an est de moins en moins grand pour être dans cette catégorie. Après, il reste un grand nombre de gens qui aiment lire et même si la lecture plus “simple” se fait une place dans nos librairies et dans les foyers, ça permet également un retour à cette pratique qu’est la lecture pour beaucoup de gens. Combien de femmes se sont (re)mise à la lecture via G. Musso, via 50 nuances de Grey.

    Mais les gens qui aiment les séries aimeraient autant les livres car finalement, n’est-ce pas la même chose ? Une façon de s’évader du quotidien, de voyager, de vivre des aventures différentes de nos vies ?

    Répondre à LittleDaisy
    • Serial Lectrice

      Je suis d’accord avec toi sur le fond mais j’imagine que quelqu’un qui lit peu se laisse peut-être plus facilement freiner par le prix d’un livre, par sa taille, il met peut-être plus de temps à lire, à s’immerger dans l’histoire… Ce ne sont que des hypothèses bien sûr !

      Répondre à Serial
  • Audrey

    Je découvre ce blog, qui me plaît beaucoup (c’est bien écrit, et sans faute d’orthographe, ça devient rare par les temps qui courent !) et je me sens très concernée par cet article !
    Je suis une grosse lectrice, je l’ai toujours été. J’ai appris à lire quasiment toute seule, j’avais en primaire une maîtresse qui me privant de lecture quand elle voulait me punir (sombre idiote). Pour Noël, ma grand-mère m’achetait des cargaisons de livres qu’elle avait tous lus au préalable, sans esprit de censure mais juste pour être sûre qu’ils étaient bien écrits.
    Comme toi, je suis une lectrice rapide, ce qui me permet de descendre 2 à 5 livres par semaine, en fonction de mon activité professionnelle et perso – car j’aime aussi le théâtre, les sorties culturelles entre amis… autant de choses qui empiètent sur mon temps de lecture.
    Je m’étais un peu laissée envahir par tout cela… et par les nouvelles technologies aussi, et je me suis rendue compte au printemps dernier que je lisais beaucoup moins qu’avant. Alors je m’y suis remise. Cet été, je lisais un livre par jour en rentrant du boulot (l’été, il n’y a pas beaucoup d’activité culturelle là où je vis, ça aide). Depuis, je garde le rythme, un à deux livres par semaine en fonction du bouquin (celui que je lis en ce moment est bien, mais ardu, je suis dessus depuis une semaine, ce qui est long, pour moi !).
    Et j’adore ça. J’adore me plonger dans des univers propres à chaque auteur, à chaque roman même, j’adore qu’on me raconte une histoire, vivre avec des personnages, même fictifs, le temps d’une lecture… comme quand j’étais ado et que je passais mon week-end dans ma chambre avec une pile de livres et un paquet de graines de tournesol à portée de main… le bonheur, quoi ! Comme dirait ma grand-mère (celle des cadeaux de Noël, qui lit encore plus vite que moi), chez nous, la lecture n’est plus un passe-temps, c’est un vice !

    Répondre à Audrey
    • Serial Lectrice

      Oui, mais un vice tellement bon que personne n’aurait envie de s’en défaire ;) Ça fait du bien de voir qu’il y a de vrais passionnés de livres !

      Répondre à Serial
    • Audrey

      Oui, ça fait plaisir de rencontrer des lecteurs / lectrices acharnés ! Avec ma co-blogueuse, on est toutes les deux passionnées de lecture, on peut en parler pendant des heures…

      Répondre à Audrey
    • Serial Lectrice

      C’est là que c’est motivant de tenir un blog à deux, quand tu es exactement sur la même longueur d’ondes que ta co-blogueuse en termes de centres d’intérêt !

      Répondre à Serial
    • Audrey

      Oui, sur ce coup-là, on s’est bien trouvées !
      (l’autre avantage, c’est que quand tu as un coup de mou ou une panne d’inspiration, la copine peut prendre le relais !)

      Répondre à Audrey
  • Kleo

    Moi non plus, je ne pourrais pas me passer de lire ; quand je ne lis pas assez, cela me manque physiquement !
    Pour ce qui est de surconsommer, je plaide coupable ! Je suis dans cette surenchère et, si je résiste facilement à un nouveau vêtement, j’aurai beaucoup plus de mal avec un livre qui m’attire.
    En revanche, pour ce qui est de la simplification de l’écriture, je ne suis pas d’accord. Il y a des auteurs, qu’ils soient “abordables” ou pas, qui s’expriment avec un vocabulaire riche ou des images saisissantes. On reprochait déjà cette simplification et cet appauvrissement aux feuilletonistes du 19ème siècle, après tout.

    Répondre à Kleo
    • Serial Lectrice

      Je n’ai pas l’impression non plus d’un appauvrissement global, peut-être que c’est surtout l’effet du marketing qui met en avant des livres assez faciles d’accès.

      Répondre à Serial
  • Blablayablog

    La lecture n’est pas un loisir has been. Ça a d’ailleurs été dit dans un des commentaires : la littérature jeunesse se porte très bien et c’était la première fois, en 2014, que les ventes de romans jeunesse dépassaient ceux de la litt dite générale. En 2014 également, et pour la première fois depuis 17 ans, le livre est arrivé en tête des cadeaux désirés par les Français :-)
    Et puis il n’y a qu’à voir le phénomène des Booktubeurs qui fait un véritable carton dans les pays anglo-saxons et qui fait de plus en plus parler de lui en France (les histoires de Nine compte plus de 15 000 abonnés, Les Histoires de Margaud + de 11 000…). Je suis d’accord avec toi il n’y a pas de blogs littéraires aussi connus qu’un Blog de Betty ou Make My Lemonade mais les communautés de lecteurs sont nombreuses. Il n’y a qu’à voir les réseaux sociaux qui leur sont destinés comme Livraddict, Babelio, Libfly…
    La lecture est encore bien présente dans le cœur des Français, heureusement. Enfin, surtout des Françaises ! On est trop fortes les filles !
    Concernant les auteurs contemporains, je t’avoue que je ne me suis pas vraiment posé la question en ces termes. On n’écrit plus comme au 18e et au 19e on écrivait déjà plus comme au 18e. Les temps changent et le vocabulaire avec. Je ne suis pas sûre que les écrivains s’adaptent aux lecteurs. Ils s’adaptent à une époque, à la tendance à des contraintes marketing je dirais même. A des phénomènes en vogue comme la dystopie, la bit-litt, la romance à la Fifty Shades… Et c’était déjà le cas avec les romans feuilletons des siècles précédents…
    Je ne suis pas surprise que le vocabulaire du Trône de Fer soit complexe et alambiqué. C’est très souvent le cas dans la littérature de genre et d’autant plus en Fantasy.
    Enfin, j’associe la lecture au plaisir. Elle est pour moi essentielle à ma vie. Pour moi, un livre est bon s’il m’a totalement embarquée dans son univers, s’il m’a provoquée des sentiments forts.
    Bref, je m’arrête là et j’arrête de pourrir ton espace de commentaires !

    Répondre à Blablayablog
    • Serial Lectrice

      Meuh non, il est là pour ça mon espace de commentaires !!! Sinon, il n’a rien à faire de ses journées, le pauvre :-(

      Je ne savais pas que Nine avait autant d’abonnés, c’est fou ! Je lis son blog mais j’avoue que j’ai du mal avec le format vidéo, que ce soit sur les livres ou sur un autre sujet. Peut-être que je suis trop vieille. Mais ça contribue sûrement aussi à aller chercher d’autres lecteurs, qui ne feraient peut-être pas la démarche de visiter un blog littéraire. YouTube reste un univers ouvert, où on trouve de tout et où une personne qui n’est pas venue pour ça à la base peut se retrouver à regarder une vidéo littéraire.

      Répondre à Serial
  • Emma June

    Je n’arrive pas à trouver la lecture comme un loisir démodé!! Pour moi, c’est vraiment quelquechose d’intemporel mais peut-être est-ce une vision démodée lol (30 ans et des poussières déjà au compteur).
    Pour autant, je ne recherche pas “un style” ou quelquechose de pointu quand je lis, simplement d’apprendre (si je lis sur l’éducation par exemple) ou de me détendre et me laisser emportée comme devant un film. Moi aussi je lis assez vite et mon homme dit que je les mange! lol
    Lire sur un écran m’est pour l’instant rédhibitoire mais bon, il faut bien se rendre à l’évidence qu’emporter 12 romans en vacances, ca prend un peu de place ;-)

    Répondre à Emma
    • Serial Lectrice

      Tu m’étonnes ! :) C’est là que les liseuses sont quand même complémentaires par rapport au livre papier !

      Répondre à Serial
  • My Little Discoveries

    Bravo pour cet article, tu poses de bonnes questions… Je lisais énormément étant petite et adolescente, et puis j’ai commencé à sortir entre amis, à aller beaucoup au ciné, j’ai toujours fait un peu de sport aussi, et du coup je n’ai plus autant de temps qu’avant à consacrer à la lecture. Mais c’est toujours l’un de mes loisirs préférés et les livres ont une grande importance pour moi.
    Je suis d’accord avec toi concernant l’écriture, qu’est-ce que c’est agréable – mais rare! – de lire un roman très bien écrit! Un exemple de plume qui m’a époustouflée: Jérôme Garcin avec “Olivier” (j’en avait parlé ici: http://www.mylittlediscoveries.com/article-quot-olivier-quot-jerome-garcin-vraie-plume-118156739.html). J’ai vu que l’auteur venait de sortir “Le voyant”, je le lirai sans faute ;)

    Répondre à My
    • Serial Lectrice

      Merci beaucoup pour le conseil lecture, Jérôme Garcin en a sorti plusieurs et tu n’es pas la seule lectrice à en dire du bien d’après les avis sur le web ! Pour ce qui est de l’âge, c’est vrai que ça joue aussi… Je sais que pendant mes études, j’ai un peu délaissé les romans, j’avais déjà pas mal de livres à lire pour la fac et quand il me restait du temps, je me tournais plutôt vers des magazines ou des témoignages.

      Répondre à Serial
  • Laëtitia

    Super article ! On dirait qu’on ne sait plus quoi dire de la lecture : d’un côté, on considère ceux qui lisent trop (!!! Voilà que je m’y mets aussi… disons plutôt “beaucoup” ?) comme des rats de bibliothèques un peu bizarres et élitistes, mais de l’autre le livre devient de plus en plus un produit de consommation comme les autres, et on trouve de tout et n’importe quoi. Je n’ai rien contre le”grand public”, si ça peut réconcilier des gens avec la lecture, mais c’est vrai que les livres vraiment marquants deviennent rares ! Peut-être devrions-nous faire pareil : des challenges pour lire moins, mais lire mieux ^^

    Répondre à Laëtitia
    • Serial Lectrice

      Et pourquoi ne pas lire autant et mieux, tiens ? ;) Avec les ebooks, on a quand même une opportunité unique de (re)découvrir gratuitement des œuvres de légende tombées dans le domaine public par exemple ! Un petit Jane Austen ou Charles Dickens entre Franck Thilliez et Michel Bussi, je vote pour !

      Répondre à Serial
  • Maghily

    Je ne pense pas que la lecture soit forcément “has been”, preuve en est le fait que la littérature jeunesse fonctionne bien mieux aujourd’hui qu’il y a quelques années (et hop, plein de nouveaux lecteurs ! :)).
    Les grands lecteurs n’ont jamais été légion mais le nombre incroyable de blogs dédiés à la lecture prouve bien qu’ils existent ! ;)
    Après, chaque époque apporte ses modes et ses nouvelles occupations… N’empêche que le livre est toujours là ! :)

    Par contre, je te rejoins totalement sur le fait que les auteurs contemporains ont tendance à aller vers la simplicité : du moins, ceux dont on fait beaucoup de publicité dans les médias classiques. Ils fonctionnent bien parce qu’ils parlent à beaucoup de monde et que la plupart des lecteurs cherchent essentiellement à se divertir et non pas à coincer sur chaque phrase parce qu’ils n’en connaissent pas la moitié du vocabulaire. Cela ne me dérange pas outre mesure puisque cela permet à de nombreuses personnes de lire alors qu’elles ne se seraient pas forcément penchées sur des bouquins plus complexes. Après, heureusement que, pour les amoureux de la langue française, il existe encore de nombreux auteurs qui prennent le temps de construire des romans dont le fond et la forme sont d’un niveau un peu plus élevés…

    Répondre à Maghily
    • Serial Lectrice

      Le fait qu’il y ait des romans populaires et faciles à lire ne me dérange pas non plus, j’en lis avec plaisir et c’est bien de pouvoir mélanger des livres un peu pointus, stimulants intellectuellement à des livres purement divertissants. On n’a pas toujours envie de lire la même chose et franchement, parfois, je n’ai pas envie de mettre le nez dans un livre complexe :)

      Pour ce qui est des blogs littéraires, il y en a, c’est sûr… mais quand tu regardes le trafic de ces blogs par rapport à d’autres sujets, c’est un peu catastrophique. Comme je le disais plus haut dans un commentaire, j’ai surtout l’impression qu’il y a moins de “grands lecteurs” qu’avant, pas forcément “moins de lecteurs” tout court.

      Répondre à Serial
  • Elodie

    Article très pertinent, je dois avouer que je me sens moins seule ! J’adore lire depuis toujours et je passe pour une mamie ringarde de 26 ans parce que je préfère me mettre devant un bouquin plutôt que de sortir le week-end :D

    Je pense que les gens recommencent à lire (ou en tout cas lisent un peu plus) grâce aux liseuses mais je trouve qu’effectivement c’est vu comme un loisir démodé (certains ne le voient pas comme un loisir d’ailleurs).

    Répondre à Elodie
    • Serial Lectrice

      Hello Mamie ;) Ici Mamie n°2 ! C’est drôle mais je réponds aux commentaires “dans l’ordre” et je parlais justement des liseuses dans ma réponse juste au-dessus. Je suis d’accord avec toi, je pense que ça a aidé beaucoup de gens à se remettre à la lecture. C’est étrange que l’image du lecteur reste désuète alors qu’il y a eu ces dernières années beaucoup de sagas ultra populaires, que ce soit Harry Potter, Twilight, Le Trône de Fer & co… on pourrait croire que ça contribue à désacraliser un peu le livre et pourtant, quand on lit beaucoup on a toujours cette image d’intello :)

      Répondre à Serial
  • les-ebooks-de-marie

    Je pense au contraire que la lecture est un loisir qui ne s’essouffle pas. Alors, bien sûr, elle est concurrencé et ce n’est plus le loisir unique des habitants des pays pluvieux comme ça pouvait lettre au 19ème ou au début du siècle dernier mais en tant que professeur, je peux dire que les livres attirent toujours autant les adolescents grâce aux séries livresques dont tu parles ou autres livres pour ado. C’est cet intérêt pour ces livres qui fera d’eux de futurs lecteurs adultes.

    Répondre à les-ebooks-de-marie
    • Serial Lectrice

      Je crois que tu mets le doigt sur quelque chose : je n’ai pas l’impression que la lecture en tant que telle s’essouffle et d’ailleurs, grâce au livre électronique, il y a des gens qui avaient arrêté de lire et qui redécouvrent le plaisir d’un bon bouquin (notamment chez les ados). En revanche, j’ai l’impression que les gens qui lisent lisent moins qu’avant pour la plupart. Comme tu dis, il y a sûrement un lien avec la multiplication des loisirs possibles…

      Répondre à Serial
  • Letizia

    Non non et encore non! La lecture n’est pas un loisir has been. Moi je lis aussi beaucoup, un moyenne un livre par semaine que je dévore dans les transports en commun, à la pause ou encore dans mon bain (j’aime bien quand ils sont frippés, ça marque qu’ils ont vécu). Des fois je ne lis plus pendant quelques temps et ensuite c’est denouveau la frénésie et j’en dévore plusieurs en peu de temps. J’ai d’ailleurs un rêve, avoir la même bibliothèque que Belle dans la Belle et la Bête.
    Comme toi je lis aussi très vite et d’ailleurs quand j’étais petite et que je disais avoir fini un livre, personne ne me croyait même si je pouvais résumer l’histoire de A à Z en passant par le E, L et le V. J’adore lire (j’aime aussi les séries télés, les films et mon blog et pourtant j’ai encore le temps de faire du sport et de voyager). Dans ma bibliothèque a plusieurs rangées de livre sur la même étagère tellement j’ai de livres et que je n’arrive pas à m’en séparer car ils ont tous une histoire.
    Je pense que c’est comme toujours, on entend plein de “je n’ai pas le temps de…” alors que ces gens finissent de bosser avant moi et n’ont pas la moitié de mes loisirs. Le temps, on le trouve et on se crée des moments pour soi, pour la lecture ou pour faire ce qu’on aime.
    Pour les auteurs qui s’expriment de façon trop simple ou qui font ce que j’appelle de la “littérature de plage”, je pense qu’il y en a certes mais qu’il y a aussi les autres. Ceux qui cherchent à écrire et non pas juste à raconter une histoire. Ma soeur est écrivain, elle vient de publier son premier livre, elle est en train de monter sa première pièce de théâtre. Elle adore l’écriture, elle va au fond et essaie des choses, figures de style, métaphores, des fois c’est tellement compliqué que je dois prendre un dictionnaire pour comprendre (mais chuut il ne faut pas lui dire) mais qu’est-ce que j’aime ce qu’elle fait justement parce que ce n’est pas comme tout le monde.
    Je crois que j’ai denouveau trop parlé, je suis désolée de m’être égarée mais la lecture est un de mes loisirs préférés et je ne pouvais pas, ne pas donner mon avis.
    Bises!

    Répondre à Letizia
    • Serial Lectrice

      On est d’accord, la bibliothèque de la Belle et la Bête c’est un peu le lieu de perdition ultime, si un jour j’ai ça chez moi je disparais de toute vie sociale et professionnelle ha ha ^^

      N’hésite pas à donner le nom du livre de ta sœur ici si tu veux, c’est intéressant !

      Ce que tu dis sur le temps n’est pas faux… et c’est en ça que j’ai l’impression que la lecture est has been pour beaucoup de gens. Ils vont lire un ou deux livres par an mais je croise peu de personnes qui lisent beaucoup et considèrent la lecture comme une activité à part entière.

      Répondre à Serial
    • Letizia

      Avec plaisir, une lectrice de plus c’est toujours ça de pris à l’ennemi quand on débute :) Son livre c’est “Ivresse écervelée” et si tu veux lire ses chroniques juste pour avoir un aperçu de ce qu’elle fait tu peux aller sur (désolé pour le lien) http://www.matildeluisiani.com J’accepterais avec plaisir un feedback si tu vas y faire un tour :)

      Répondre à Letizia
    • Serial Lectrice

      Merci beaucoup ! J’aime beaucoup les textes de son blog même si je n’ai pas encore tout lu :) Elle devrait davantage mettre en avant le lien d’achat de son roman, on ne le trouve pas immédiatement. Je l’ai ajouté à ma liste d’envies sur Amazon, je le lirai dès que possible !

      Répondre à Serial
  • Cavali'Erre

    Je dois être Has Been alors, parce que je ne pourrais pas me passer de lire. Par contre, je ne peux pas lire n’importe quoi: si l’histoire est trop bateau, je décroche vite!
    Quant au Trône de fer, j’ai décroché de la série après avoir commencé les livres, tellement l’histoire est plus riche. G.R.R. Martin est quand même capable de te faire aimer des personnages que tu détestais au départ! Là, j’attends juste avec impatience la sortie du prochain tome!

    Répondre à Cavali'Erre
    • Serial Lectrice

      Tu les as déjà tous lus ?! Wow, je vais bientôt attaquer le 3e :) Bon, en même temps j’ai commencé la semaine dernière (la fille pressée ^^). Pour l’instant je trouve ça certes plus riche mais je trouve aussi que la série est plutôt fidèle aux livres, reste à savoir si c’est encore le cas dans les tomes suivants !

      J’ai du mal pour ma part à faire ce que tu fais : décrocher. Je me dis toujours qu’il faut que je laisse une chance au livre, à l’auteur, à l’intrigue… que ça va peut-être basculer, évoluer avant la fin. Mais plus ça va, plus j’ai envie de prendre le temps de mieux choisir (sans forcément réduire mon rythme de lecture d’ailleurs). Je crois que le fait de chroniquer des livres sur le blog me donne aussi envie de parler de lectures qui m’ont vraiment fait réagir plutôt que de livres que j’ai choisis au pif et qui se sont avérés un peu “pauvres” à mon goût.

      Répondre à Serial
  • Charlotte

    Trèèèèèèèèèèès chouette article ! :-)
    Si la lecture est un loisir démodé, je ne pense pas. Je pense que tout le monde lit, ne serait-ce qu’un bouquin par an sur la plage. Quand les gens s’ennuient, ne veulent plus des technologies ou de choses “superficielles”, ils reviennent toujours vers les livres!
    En revanche, peu de gens lisent beaucoup et font de la lecture leur loisir principal.

    Pour les auteurs qui simplifient tout, là je suis complètement d’accord ! Je lis Le Quatrième mur de Sorj Chalandon en ce moment, et je crois que ça faisait longtemps que je n’étais pas tombée sur un contemporain qui me mettait un peu des défis intellectuels. Enfin, rien de sorcier non plus mais ça m’incite à aller voir plus loin en ce qui concerne les religions, la géographie du Liban, l’histoire…

    Ton paragraphe sur la surconsommation de livre est aussi hyper intéressant. C’est un gros sujet dont il y a beaucoup de choses à dire je pense. Acheter, acheter et encore acheter des livres… à mettre en parallèle avec le fait que cela nous donne une image intello-cultivée comme tu dis, et je pense que ça peut nous apprendre plein de choses. Quand je vois que certains ont des centaines de livres dans leur pile à lire, j’hallucine un peu parfois…
    Mais bon, je ne garde que le positif : ils sont motivés à lire et c’est tout ce qui compte !

    Bises!

    Répondre à Charlotte
    • Serial Lectrice

      Merci Charlotte de ton commentaire ! Je n’ai jamais lu Sorj Chalandon, je me le marque sur ma liste d’auteurs à découvrir mais d’après ce que tu en dis, ça me rappelle quand j’ai lu “Congo, une histoire” de David Van Reybrouck. C’est non seulement très documenté mais aussi très bien écrit. Ça donne envie d’en savoir plus sur le pays…

      Répondre à Serial
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.