The Truth About Emanuel, Francesca Gregorini


The Truth About Emanuel – Résumé

Emanuel (Kaya Scodelario) est une adolescente qui a grandi avec un vide : celui laissé par l’absence de sa mère, tragiquement décédée à sa naissance. Une disparition qui lui fait éprouver un profond sentiment de culpabilité. Un jour, Linda (Jessica Biel), une femme ressemblant à la défunte, s’installe avec son bébé dans la maison voisine. Rapidement, Emanuel se retrouve à faire du babysitting chez elle.

Mais le bébé se révèle bien mystérieux. Emanuel passe de longues soirées à guetter dans le babyphone un pleur, un bruit… mais la petite fille est toujours calme. Elle occupe toutes les conversations de sa mère. Emanuel, brûlant sans doute de percer les secrets de cet amour maternel qu’elle n’a pas connu, observe souvent Linda par la fenêtre de sa chambre, alors que celle-ci s’occupe du bébé.

Lorsque l’adolescente finit par découvrir le secret de Linda, sa soif d’établir un lien avec elle est telle qu’elle va se laisser entraîner dans une spirale incontrôlable.


RéalisateurFrancesca Gregorini.
Durée du film minutes.
Note – ★★☆☆☆
The Truth About Emanuel, de Francesca Gregorini

The Truth About Emanuel – Critique

Le film de Francesca Gregorini comporte de bons ingrédients mais la sauce ne prend pas. On oscille en permanence entre le thriller et le drame.

Les questions se bousculent au fil du scénario : que se passera-t-il quand Emanuel mettra à nu le secret de Linda ? Que se passera-t-il si d’autres personnes apprennent la vérité ? Ces interrogations construisent un certain suspense mais on ne ressent pas à proprement parler de “tension dramatique”. Comme si toute situation, même les plus incongrues, même les plus dramatiques, s’inscrivait dans le flux ordinaire du quotidien avec une plate banalité. Sans faire de vagues, alors même que le film développe une métaphore poétique autour du thème de l’eau.

On attend en permanence que tout bascule, que tout évolue, qu’une profondeur relationnelle s’installe et on a le sentiment que cette attente n’est jamais satisfaite.

The Truth About Emanuel, de Francesca Gregorini

Jessica Biel, comme Kaya Scodelario, livrent pourtant des prestations convaincantes. La bande originale fait la part belle à des compositions classiques (Carmen, de Bizet ; Hallelujah, de Haendel) et à des titres francophones (Serge Gainsbourg, Matthieu Chédid & Sean Lennon). Les thèmes abordés auraient permis une réflexion splendide sur la maternité et la relation mère-fille… mais l’écriture manque de relief.

Au début du film par exemple, une séquence de près de 2 minutes nous dévoile, en voix-off, toute la culpabilité que ressent Emanuel à l’idée d’avoir survécu alors que sa mère est décédée lors de l’accouchement. Cette blessure intime détermine à la fois la relation qu’entretient Emanuel avec son propre père (Alfred Molina) et sa belle-mère (Frances O’Connor) mais aussi celle qu’elle va construire avec Linda.

C’est un élément capital de l’intrigue, qui revient à plusieurs reprises sur le tapis. Pourtant, il est plaqué tel quel, comme une explication de texte, là où il aurait pu être intégré plus subtilement au scénario.

Ce film reste donc pour moi un rendez-vous manqué.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “The Truth About Emanuel, Francesca Gregorini

  • Sophany

    Même si tu ne sembles pas convaincu, je le regarderai bien tant je suis intriguée par l’histoire et le sujet traité! Merci quand même pour la piqûre de rappel sur la sortie du film.

    Répondre à Sophany
    • Serial Lectrice

      C’est toujours intéressant de faire des découvertes, même lorsqu’on trouve des faiblesses à l’œuvre au final. Je trouve qu’on en retire quand même quelque chose :)

      Répondre à Serial
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.